Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

400 Chèvres et brebis contre le Projet de camping Huttopia sur des terres agricoles à Vagnas

Le 23.11.2013

La Confédération paysanne lutte, en Ardèche comme ailleurs, contre l’accaparement des terres agricoles

De très nombreuses personnes ont répondu à l’appel de la Confédération paysanne de l’Ardèche, soutenu par Nature et Progrès 07, EELV 07, les Alternatifs, le Parti de Gauche, le groupe d’Aubenas de la Fédération Anarchiste et l’association des « amis de la Grange des Prés », pour venir dire non au projet de camping sur des terres agricoles à Vagnas.

400 chèvres et brebis sont venues occuper les 15 Ha de terres agricoles qui sont concernées par le projet de camping et comptent bien y rester afin de prouver qu’une activité agricole est viable sur ces terres.

Il y a urgence à défendre les terres agricoles

En Ardèche comme partout ailleurs dans le monde, les terres agricoles sont de plus en plus menacées. Les chiffres sont alarmants : Le département a déjà perdu 12% de sa superficie agricole en 10 ans (3% au niveau national) et plus de 14 000 paysan-ne-s en 30 ans. Il est temps que les actes, notamment politiques, soient forts au delà des beaux discours (Cf edito du dernier N° de Reliefs)

Le projet de Vagnas : des intérêts financiers plus fort que les discours ?

La Commission Départementale de Consommation des Espaces Agricoles (CDCEA) s’est prononcée une première fois au mois de Juin 2013 et a rejeté la modification du PLU à l’unanimité, donnant donc un avis négatif à la réalisation de ce projet.

Or, quelle ne fut pas notre surprise de voir ce dossier, inchangé, repasser devant cette même commission deux mois après (septembre 2013) et d’assister à un vote diamétralement opposé de la part des représentants de l’Etat, du Conseil Général, de la FNSEA, des JA et de la Chambre d’agriculture qui ont voté POUR ce projet, la Frapna s’abstenant et la Confédération Paysanne restant seule, avec un représentant des maires, à voter contre ce projet..

Que s’est-il passé entre temps ? Certains intérêts auraient-ils primé sur la défense des terres agricoles ? En tout cas, le traitement « étonnant » de ce dossier pose de nombreuses questions sur l’intérêt même de cette commission qui s’est vite déjugée pour quelques sombres intérêts financiers.

Un projet agricole pour Vagnas ? Chiche !

La Confédération paysanne demande un RdV à tous les acteurs locaux et départementaux de ce dossier afin de réfléchir à une action locale coordonnée qui pourrait aboutir à une installation agricole dont les terres de Vagnas feraient partie.

Nous demandons que les terres agricoles soient sanctuarisées afin d’enrayer la perte irréversible de ce bien commun qui est avant tout un outil de travail pour de nombreux travailleurs que sont les paysan-ne-s. L’activité agricole doit être protégée en tant qu’activité économique au même titre que le tourisme.

En Ardèche comme ailleurs, la Confédération Paysanne continue le combat contre l’accaparement des terres agricoles.

La mobilisation de Vagnas n’est malheureusement pas unique. Que ce soit en Ardèche contre le projet du CENT de St Julien en St Alban, dans le Gard contre un projet de Golf à Alès, en Loire Atlantique contre le projet d’aéroport de Notre Dame des Landes ou au Mali contre l’accaparement des terres par des multinationales…..la Confédération Paysanne se mobilise partout pour défendre la vocation nourricière des terres agricoles et apportera son soutien à toutes les luttes qui permettront de défendre l’avenir d’une agriculture locale et de qualité.

Fanny Métrat et David Loupiac, portes parole de la Confédération paysanne 07

Tag(s) : #Agriculture

Partager cet article

Repost 0