Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« La liste de Gauche d’Aubenas : citoyenne, sociale, écologiste »

Pour un programme en rupture avec les politiques d’austérité et l’instauration d’une démocratie active à Aubenas

Les composantes albenassiennes du Front de Gauche (Les Alternatifs, Parti de Gauche et Parti Communiste Français) ont décidé de constituer une liste pour les municipales 2014. Elle sera conduite par Martine DUBOIS, conseillère municipale sortante.

Cette liste est largement ouverte aux citoyennes et citoyens d’Aubenas, aux militantes et militants associatifs, syndicalistes, politiques qui se reconnaissent dans les valeurs de Gauche et qui souhaitent une véritable transformation démocratique, écologique, économique et sociale pour Aubenas et pour la C.C.P.A.V.A (communauté de communes du Pays d’Aubenas-Vals-Antraigues).

Les élections de 2014 auront lieu dans un nouveau contexte, celui de mise en place de la réforme territoriale, élaborée par l’équipe Sarkozy, mise en place par l’équipe Hollande et de l’acte III de la décentralisation. Nous refusons la mise en concurrence des territoires et la concentration des pouvoirs.

Depuis un an et demi, le gouvernement dirigé par Jean-Marc Ayrault -sous la présidence de François Hollande- a poursuivi les politiques d’austérité et de réduction des services publics sans remettre en cause les inégalités de revenus et de patrimoine largement aggravées sous le dernier quinquennat de droite. C'est le premier gouvernement de Gauche qui rallonge le temps du travail en réformant la durée de cotisations pour les retraites. Ces politiques ont des répercussions négatives sur les collectivités locales et impactent également la commune d’Aubenas et l’agglomération à travers notamment le délitement des services publics nationaux.

Parallèlement, nous assistons à une dégradation de l’exercice démocratique avec l’éloignement des citoyennes et citoyens des décisions qui les concernent à travers des instances intercommunales.

Nous ne nous reconnaissons pas dans cette Gauche social-libérale qui a capitulé face au capitalisme financier, et qui accompagne la construction économique libérale de l'Europe, destructrice des acquis sociaux et des services publics. En effet, les orientations de l’Europe libérale, adoptées par le Conseil Européen et mises en œuvre par la Commission Européenne sont claires, elles se traduisent notamment par la privatisation des services publics, des prestations sociales transférées aux assurances privées, des budgets sous surveillance, des accords de libre échange comme celui entre l’Union Européenne et les Etats-Unis d’Amérique, etc. Ce sont autant de mesures qui ont et auront de plus en plus un impact direct sur les politiques et les budgets municipaux.

C’est dans un contexte de résignation, de risque d’abstention qu’il faut redonner l’espoir avec une forte mobilisation à Gauche au plan local. A la fois pour combattre la Droite et l’extrême-Droite et pour faire avancer la résistance contre l’austérité. Défendre la commune, c’est défendre le service public, la démocratie et donc les conditions et le cadre de vie de la population.

La commune et la communauté de communes doivent être des lieux d’expérimentation de la solidarité et de la démocratie active. Elles doivent devenir le premier espace d'émancipation citoyenne.

C’est donc avec la population que nous voulons construire notre programme. Dans ce sens, dès le début de notre campagne, nous lancerons des ateliers de réflexion et de travail dans lesquels chaque Albenassien-ne sera convié-e à venir élaborer un projet pour l’avenir d’Aubenas et nous organiserons également des réunions dans les quartiers pour faire partager notre démarche.

Le bilan du dernier mandat municipal nous ouvre des pistes de réflexions et nous mettrons nos propositions à disposition des citoyens Albenassiens pour co-élaborer notre projet.

Notre campagne se déclinera selon quatre axes forts :

* une démocratie citoyenne et active ;

* une plus grande solidarité et justice sociale ;

* un renforcement et une démocratisation des services publics ;

* une planification écologique.

- Pour une démocratie citoyenne et active

La démocratie locale passe par une participation active des citoyen-ne-s à la vie de la cité et de la C.C.P.A.V.A, ce qui implique qu’ils/elles doivent pouvoir décider, contrôler et évaluer tout ce qui concerne leurs conditions et leur cadre de vie. Pour cela, nous mettrons en place des conseils de quartier chargé d’élaborer le budget participatif Nous instaurerons un droit d’évaluation citoyenne sur les politiques locales et une participation des usager-ère-s et des salarié-e-s dans la gestion des régies publiques et structures intercommunales.

Les règles de fonctionnement de ces institutions devront être profondément réformées. Les règlements intérieurs seront révisés afin de permettre de véritables débats et une transparence dans les assemblées et élargir les pouvoirs des commissions.

La communication sera totalement refondée avec la mise en place de nouveaux sites internet de la commune et la C.C.P.A.V.A. réellement fonctionnels et accessibles, permettant l’accès de toutes et tous aux différents dossiers soumis à l’approbation des instances élues. Les bulletins municipaux et communautaires permettront l’expression des associations, des conseils de quartier et des différents groupes politiques municipaux.

- Pour une plus grande solidarité et justice sociale

* Par une refonte totale de la fiscalité sur le plan communal et intercommunal, avec notamment la suppression de la Taxe d’Habitation et son report sur la Taxe Foncière (avec possibilité d’allègement pour les propriétaires aux revenus modestes et coût progressif pour que les spéculateurs et les gros promoteurs soient justement taxés). La réforme concernera aussi la C.F.E. (Contribution Foncière des Entreprises) pour la rendre plus équitable ;

* Par la révision et le contrôle des aides apportées aux entreprises locales. Nous privilégierons le soutien à l’économie sociale et solidaire ;

* Par des moyens accrus pour la scolarité de tous les élèves du primaire ;

* Par la protection et la sécurité des citoyen-ne-s : accent mis sur la prévention, présence effective de la police nationale, arrêt immédiat de la vidéosurveillance ;

* Par une action sociale qui privilégiera l’accompagnement global des personnes en difficulté, de manière bienveillante et non dans une logique de contrôle social.

- Pour un renforcement et une démocratisation des services publics

La commune et la communauté de communes doivent garantir l’accès de toutes et tous aux biens élémentaires. La défense, le développement, la démocratisation et le mode de gestion des services publics sont une de nos priorités absolues car ils constituent des amortisseurs pour les couches populaires en cette période de crise multiforme. Ils doivent rester ou devenir en gestion publique en intégrant une représentation des associations, des citoyen-ne-s et des salarié-e-s dans les instances de gestion.

Notre liste se prononce clairement pour le principe de la gratuité de certains services publics municipaux et communautaires :

  • gratuité des fournitures scolaires pour les élèves des écoles maternelles et élémentaires ;
  • gratuité pour les couches les plus défavorisées pour la restauration scolaire, les stages culturels et sportifs ;
  • gratuité pour tous pour les transports « Tout’en bus » et amélioration du service quant à la fréquence des liaisons ;
  • gratuité partielle de l’eau (les premiers mètres cubes par personne et par an) et l’abonnement des compteurs pour des résidences principales ; mise en place d’une tarification différenciée selon les usages (familiaux, luxe et professionnels) ;
- Pour une planification écologique

Le programme de l’agenda 21 élaboré en 2009/2010 par la CCPAV et les communes contient certes des actions intéressantes mais moins de la moitié ont été mises en œuvre. Mais surtout, elles ne se situent pas à la hauteur des urgences écologique, climatique et énergétique. Il faut engager la transition écologique au niveau local sans attendre d’hypothétiques accords internationaux.

Nous mettrons en œuvre une planification écologique associant les citoyen-ne-s, les comités de quartier, les régies publiques de l’eau, de l’assainissement, de l’énergie, les organisations syndicales, les entreprises, les associations de l’environnement, intégrant notamment un plan local Climat pour réduire les émissions à effet de serre.

Notre liste ne s’inscrit pas uniquement dans une démarche gestionnaire mais également dans une perspective de transformation sociale, écologique et émancipatrice. Nous souhaitons associer au maximum les citoyen-ne-s au cours de notre campagne et pendant la durée du mandat pour qu’ils/elles soient de véritables acteur-trice-s du changement.

Contact : lalistedegauche@laposte.net

Tag(s) : #Elections

Partager cet article

Repost 0