Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouvelle offensive réactionnaire de la droite et de l'extrême droite contre l'école

L'organisation de « journées de retrait » des enfants à l'école sous prétexte qu'on leur apprendrait une prétendue « théorie » du genre, comme les manifs du 2 février contre le dispositif « ABCD de l'égalité » mis en place dans certaines académie, montrent dans quel climat délétère notre pays s'enfonce et confirment la poussée des forces réactionnaires maintenant prêtes au combat.

Mensonges et amalgames sont utilisés pour entretenir la rumeur et faire régner un climat de peur cassant toutes relations de confiance, pourtant indispensables à la scolarité épanouie des élèves, entre les familles et les équipes d'enseignant-e-s.

Mensonges et amalgames abondamment relayés qui combinent :

· Un discours anti pédagogie (« les conceptions constructivistes (1) sont responsables de l’illettrisme ».

· Un discours contre la laïcité (« L'école de Jules Ferry a coupé l'enfant de Dieu »).

· Un discours pour une école autoritaire reposant sur la supériorité du maître (« les enseignants n'ont plus le droit de transmettre aux enfants »).

· Un discours d' extrême droite : « Freud ce pervers juif et franc maçon ».

- Un discours visant à maintenir les stéréotypes et les inégalités dans la société.

- Enfin un discours calomnieux (« le concepteur de l'éducation sexuelle est un pédophile qui préconise l'enseignement de la masturbation en classe »).

La « théorie » du genre serait enseignée dans les classes dès la maternelle. En réalité « LA THEORIE » DU GENRE N'EXISTE PAS.

Des recherches sur le genre sont effectivement entreprises depuis plus de 20 ans aux Etats-Unis puis en France. Mais des recherches, même si elles ouvrent de nouvelles perspectives n'établissent pas une théorie. (Elles ont permis de montrer que le genre peut-être un outil d'analyse, de classification et de hiérarchisation). Les études de genre permettent de mieux comprendre quels sont les ressorts de la domination masculine et comment et pourquoi les inégalités entre femmes et hommes se construisent et perdurent.

Soyons vigilant-e-s, ne laissons pas les intégristes ou obscurantistes de tous poils contrecarrer les progrès réalisés en terme d'égalité et d'émancipation dans nos écoles comme dans la société !

(1) celles qui favorisent l'autonomie de l'enfant

Commission Education des Alternatifs, le 7 février 2014

Tag(s) : #Education, #Communiqués des Alternatifs

Partager cet article

Repost 0