Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

clip image002

 

Les Etats Généraux ardéchois du Service Public se sont tenus le jeudi 18 novembre à Privas. Ils ont rassemblé des militant-e-s associatifs pour la défense des hôpitaux d’Aubenas et de Privas, pour une gestion publique de l’eau, d’ATTAC, des syndicalistes CGT et FSU et des militant-e-s politiques des Alternatifs, du Nouveau parti anticapitaliste, du parti de gauche et du Parti communiste français et citoyen-ne-s. Ils étaient organisés en perspective des Etats Généraux nationaux qui se dérouleront les 29 et 30 janvier 2011 à Orly. Cette initiative est soutenue au niveau national par une quarantaine d’organisations associatives, syndicales et politiques (dont les Alternatifs).

 

En Ardèche, ils se sont déroulés en présence de Jean-Michel Drevon, animateur du Comité National pour les Etats Généraux des Services Publics. Cinq thèmes avaient été retenus par le Collectif ardéchois de défense et de développement des services publics[1] : Santé, Education, Révision générale des politiques publiques (RGPP), Eau et l’espace de restitution de la grotte Chauvet (ERGC). L’éducation n’a pu être traitée faute de temps. Pour la santé, Lynes Avezard de l’Association des usagers et personnel de santé pour la défense de l’hôpital de Privas ; pour la RGPP, Jean-Marc Gardes et deux camarades de la CGT de la Fonction publique ; pour l’eau, Richard Neuville en tant que membre de l’Association des consommateurs de la Fontaulière (ACF) et du Comité de résistance et d’initiatives citoyennes (CRIC) du canton de Villeneuve de Berg et enfin pour la grotte Chauvet, Bernard Defaix au nom du Collectif services publics ont introduit les débats en essayant de dépasser le stade des constats et en formulant des propositions. L’objectif de ces Etats généraux départementaux est en effet d’adresser un "cahier d'exigences" au niveau national qui bien évidemment ne peut se limiter aux thèmes abordés le 18 novembre auxquels il faudrait ajouter l’énergie, les transports, logement, etc. tant les besoins sont immenses en Ardèche.

P1010787

Les débats ont donné lieu à des échanges constructifs et consensuels. Seule la délégation de service public de l’Espace de restitution de la grotte Chauvet décidé par le syndicat mixte (composé de représentants des Conseils général et régional) a pu faire apparaître de fortes divergences.

 

La soirée s’est conclue par l’intervention de Jean-Michel Drevon qui a rappelé la nécessité de défendre les services publics en posant les questions de propriété, de périmètres de gestion, de modes de gestion et de la composition des instances de gestion. Il a indiqué que les propositions retenues par les Etats généraux nationaux seront soumises aux candidat-e-s de gauche à l’occasion de la prochaine élection présidentielle.

 

Pour vivre dignement au Pays, la lutte pour la défense et le développement des services publics de qualité et de proximité est essentielle au regard de la justice sociale, de la solidarité et d’un aménagement équilibré du territoire, mais également dans le  respect des contraintes écologiques nécessaires à la qualité de la vie sur cette planète.

 

Pour signer la pétition contre la délégation de service public de l’Espace de restitution de la grotte Chauvet :

 

http://www.convergencesp.org/spip.php?article1302

 


[1] Le collectif ardéchois de défense et de développement des services publics a été créé en 1998 par la CGT et la FSU. En 2003, il s’est ouvert aux citoyen-ne-s,  secteurs associatifs, élu-e-s et organisations politiques. Les Alternatifs en sont membres actifs depuis cette date.

Tag(s) : #Services publics

Partager cet article

Repost 0