Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Communiqué du collectif "Stop ITER"

 

La commission d'enquête publique a rendu son avis. Il est, sans surprise, favorable sur toute la ligne. Il autorise la création de l'installation nucléaire de base ITER !

Les commissaires-enquêteurs ont accepté de donner un avis sur un projet qui était déjà en cours de construction bien avant cette enquête publique destinée soi-disant à consulter la population.

Avis favorable malgré la forte mobilisation citoyenne qui a interpelée la commission. Avis favorable malgré le choix anti démocratique de la période estivale pour la tenue de l'enquête publique. Une enquête pour laquelle les villes d'Aix-en-Provence, 150 000 habitants, et de Pertuis, près de 19 000 habitants, respectivement situées à 35 kms et 15 kms du site de Cadarache ont été tenues à l'écart.

Avis favorable pour une entreprise nucléaire installée sur une faille sismique alors que l'aimant supraconducteur, censé maintenir le plasma, ne pourra supporter un écart de 1 mm. Cela aucun damier antisismique ne peut le garantir !

Avis favorable alors que personne ne sait encore comment construire ITER : le laboratoire japonais (IFMIF) qui devait mettre au point les matériaux constitutifs de la couverture (chambre à plasma) et de tester leur résistance à l'irradiation n'a jamais vu le jour.

Avis favorable alors que le fonctionnement même d’ITER est encore sujet à caution : le phénomène de disruption (perte totale du plasma) qui mènerait à la destruction de composants de la machine ne figure pas dans le rapport présenté à la commission d'enquête. De même que la perte toujours possible de la supraconductivité de l'aimant d’ITER (accident survenu au CERN de Genève en 2008). Un tel accident entraînerait la destruction d'une bonne partie de l'aimant principal d’ITER.

Avis favorable pour un site qui va détenir en permanence 4 kg de tritium sans aucun système éprouvé de confinement de ce gaz extrêmement dangereux. Bien plus, dans une deuxième phase, ITER devrait produire son propre tritium, par un processus qui n'existe que sur le papier et met en œuvre des techniques qui n'ont jamais été testées ni maîtrisées. Qui compensera les fuites de ce gaz mortel ?

Avis favorable alors que le coût d’ITER s'envole (19 milliard d'euro, soit plus du double de l'estimation originale) sans aucune garantie de financement : il a été demandé que les surcoûts d’ITER soient pris sur le financement de la politique agricole européenne !

Messieurs les commissaires, vous avez rendu un travail sans bavure : pas la moindre réserve. Ceux qui vous ont nommé doivent être satisfaits ! Pourtant, au delà de votre satisfecit couru d'avance, ITER reste un projet totalement non maîtrisé, techniquement comme financièrement. Il présente un danger potentiel immense pour la Provence comme pour les générations futures.

                                                                                  Aix-en-Provence, le 13 octobre 2011

 

Le collectif STOP ITER :  Médiane pour sortir du nucléaire (Pertuis 84), Comité de Défense de l'environnement de Jouques et Peyrolles (13), Agir Santé Environnement (La Tour d'Aigues 84), Association pour les Energies renouvelables et l'Ecologie (Apt 84), Association pour la Promotion des Techniques Ecologiques  (Mérindol 84), Attac Sud Luberon (84), Pays d'Aix Ecologie (Aix 13), Apt Initiative Environnement (Apt 84), Confédération Paysanne France, Association Santé Environnement France, Arc Environnement, Bio consom'acteurs Provence, Europe Ecologie-Les Verts, Nouveau Parti Anticapitaliste, Partit Occitan, les Alternatifs

Avec le soutien de Greenpeace, du Réseau Sortir du Nucléaire et d'Albert Jacquard

Tag(s) : #Nucléaire

Partager cet article

Repost 0