Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

3 circon a exemple-2

Réinventer la démocratie

Rompre avec le capitalisme et partager les richesses

Sortir du productivisme et du nucléaire

La domination sans partage du capitalisme et la recherche effrénée du profit, qui en est le moteur, conduisent partout à l’explosion des inégalités, de la précarité, de la pauvreté, au recul de la démocratie, à la catastrophe écologique. Soumis aux marchés financiers, les gouvernements européens mènent des politiques d’austérité sans précédent, exigeant des peuples des sacrifices toujours plus grands. Les élections législatives en 2012 en France seront l’occasion de dire « stop » à cet engrenage. 

 

La gestion du capitalisme, même vert, par la droite ou la gauche sociale libérale n’est pas à la hauteur des enjeux sociaux et écologiques, c’est pourquoi, les candidat-e-s présenté-e-s par  » A gauche toute! Osons l’utopie » entendent porter la voix des ardéchois-e-s et des drômois-e-s à l’Assemblée Nationale.

Réinventer la démocratie, osons l’utopie !  

¤ Par une autre démocratie politique et la solidarité entre les peuples

Nous proposons de rompre avec les institutions actuelles et les formes de représentation dans une perspective de démocratie active, intégrant les mobilisations, les initiatives associatives et syndicales et les expérimentations citoyennes.

  • Suppression de la fonction de président de la république et élection d’une assemblée constituante
  • Encadrement du statut de l’élu-e : mandat unique, limité dans la durée et révocable, parité intégrale, bilans d’étape
  • Scrutin proportionnel, droit de vote et d’éligibilité des étranger-ère-s pour toutes les élections
  • Mise en place d’un processus constituant pour une Europe des peuples
  • Sortie de l’Otan, arrêt de la “françafrique” et engagement fort pour la paix (notamment en Palestine)
  • Soutien au droit à l’autodétermination et à l’émancipation des peuples en Europe et dans le Monde

¤    Par une autre démocratie économique

S’attaquer à l’économie du profit suppose de lutter pied à pied pour défendre et développer les protections sociales et les services publics.

  • Arrêt immédiat du paiement des intérêts de la dette et mise en place d’un audit citoyen
  • Changement du statut de la BCE et retrait du nouveau traité européen
  • Mise en place d’une fiscalité juste et d’un écart de revenu de 1 à 6
  • Réappropriation publique des moyens de production et d’échange
  • Remise en cause de la l’organisation, de la division du travail, de sa finalité et du salariat comme rapport de domination dans la gestion des unités de production et de services

Rompre avec le capitalisme, osons l’utopie !

Il n’y pas de fatalité aux difficultés profondes et grandissantes  que connaissent des millions de français-e-s et d’européen-nes. Le système capitaliste ne profite qu’à une minorité au détriment du plus grand nombre.

   ¤  Par la préservation des biens  collectifs

Nous devons garantir l’accès aux biens communs, dans un but social, écologique et favoriser une transformation autogestionnaire des services publics avec les usager-ère-s.

  • Reconquête publique de l’enseignement, de la santé, de la protection sociale, de la recherche, de l’énergie, des transports, de la poste, des télécommunications, de l’emploi, de la justice, de la culture et du foncier
  • Réappropriation publique et socialisation des services publics de proximité, eau, assainissement, gestion des déchets, petite enfance, accueil des personnes agées
  • Mise en place de régies territoriales pour les services de proximité
  • Soutien aux reprises d’entreprises par les travailleurs (SCOP) et aux inititiaves d’usager-ère-s (SCIC)

¤ Par la garantie de droits sociaux   

  • Egalité salariale et d’emploi entre les femmes et les hommes
  • Droit à la retraite d’un montant unique pour toutes et tous à 60 ans ou après 37,5 annuités de cotisations, à 55 ans pour les métiers pénibles
  • Interdiction des licenciements : fonds patronal pour les entreprises en difficulté, obligation pour l’employeur de passer au préalable par la justice prud’homale
  • Réglementation renforcée du contrat de travail
  • Instauration d’un revenu inconditionnel pour chacun-e
  • Droit effectif au logement par la réquisition et la mise en œuvre de programmes de construction et de rénovation
  • Soutien aux luttes des travailleur-se-s français-e-s et immigré-e-s
  • Dignité des conditions d’incarcération
  • Accès libre et gratuit à l’IVG, éradication des violences faites aux femmes, refus du sexisme et de l’homophobie et toutes formes de discriminations«, adoption d’une nouvelle loi sur le harcèlement sexuel

Partager les richesses, osons l’utopie !

La société écosocialiste, que nous voulons, est fondée sur le partage des richesses, à commencer par la récupération des 10 % de PIB transférés du travail au capital en 30 ans.

  • Création d’un pôle public bancaire par la socialisation des banques
  • Suppression des niches fiscales et des exonérations des cotisations sociales
  • Respect des droits inaliénables au logement, à la santé, à l’éducation et à la culture
  • Réduction massive du temps de travail, avec comme première étape une durée hebdomadaire de 32 heures sans réduction de salaire
  • Revenu mensuel minimum de 1700 euros net/mois

Rompre avec le productivisme, osons l’utopie !

Pour faire face aux dérèglements écologiques et climatiques, il y a urgence à engager une reconversion écologique de l’économie et de la société dans une perspective antiproductiviste, anticapitaliste et autogestionnaire. Celle-ci devra s’opérer en tenant compte des conséquences sociales et en associant les travailleur-ses, les consommateurs-trice-s, les citoyen-ne-s à l’élaboration d’un projet écologique qui privilégiera la relocalisation de l’économie, des technologies maîtrisées et de nouvelles pratiques solidaires.

  • Politiques de sensibilisation sur les méfaits du consumérisme, des gaspillages et de la publicité
  • Organisation de  la production en fonction des besoins sociaux et des équilibres écologiques
  • Reconversion des secteurs énergivores tels que l’agriculture productiviste, les transports, l’urbanisme, l’industrie et la grande distribution.
  • Remise en cause de la transformation du vivant (OGM), des agro-carburants, de l’accaparement des terres et des grands projets nuisibles (Aéroport de Notre-Dame des Landes, ITER).
  • Retour à une “agriculture paysanne”, diversifiée, nourricière, respectueuse des écosystèmes et privilégiant les circuits courts

Rompre avec le nucléaire et engager la transition énergétique, osons l’utopie !

Il est urgent de sortir du nucléaire, source inévitable de risque de catastrophe comme le démontre Fukushima, et de réduire drastiquement les émissions de gaz à effet de serre qui contribuent au dérèglement climatique.

  • Décision immédiate de sortie du nucléaire en 10 ans maximum en mettant en place un scénario de transition énergétique, fermeture immédiate des réacteurs de plus de 30 ans, comme Tricastin et Bugey
  • Arrêt immédiat du nucléaire militaire
  • Abrogation des permis d’exploration et d’exploitation des gaz de schiste
  • Développement important des énergies renouvelables et soutien aux initiatives de territoires en transition
  • Création d’un service public de l’énergie (EDF, GDF, Total et Aréva) sous le contrôle des usager-e-s et des salarié-e-s, et articulé à des régies territoriales, pour engager une planification démocratique

Cette élection législative doit permettre de battre, dans les urnes, la droite et l’extrême droite et leur politique antisociale et xénophobe…et à gauche, d’engager un changement des rapports de force en faveur d’une transformation sociale, économique et écologique de notre société. Elle doit poser les premières pierres d’un nouveau projet de société. Puisque l’utopie commence aujourd’hui, mettons en place, ensemble, les transitions vers un autre mode de vie, socialement juste, écologiquement responsable et humainement décent.

Lutter ou subir

Construire ou subir

Il faut choisir !

Tag(s) : #Législatives 2012

Partager cet article

Repost 0