Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 pau

 AGT -01

à

 

IEO26 - Institut D'Estudis Occitans de Drôme

IEO07 - Institut D'Estudis Occitans de l’Ardèche

IEO, Ostal d’Occitània,

11 rue Malcousinat, 31000 Toulouse

 

Bonjour,

 

Nous vous remercions de votre interpellation. Les candidat-e-s d’ »A gauche toute ! » sont attaché-e-s à la défense et à la promotion des langues régionales et, donc pour une socialisation de la langue occitane. Nous défendons notamment le droit de choisir une éducation bilingue pour son enfant. Nous vous adressons ci-dessous nos réponses.

 

Amistat

 

Les candidat-e-s d’ »A gauche toute ! Osons l’utopie »

Ardèche : Patricia Sonsiri-Syren, Pascal Guion, Neuville Richard

Drôme : Simon Lambert-Bilinski, Sylvain Ortega, Mireille Bertaux,  Annie Vital

 

 

Nous vous demandons en conformité avec les principes fondamentaux des droits de l'homme, de vous engager à instituer une République démocratique reconnaissant la diversité culturelle et linguistique dont elle est composée comme principe de droit :

 

1) en modifiant la Constitution, pour affirmer que la République, à côté du français reconnaît, protège et promeut la diversité des langues de ses territoires et les droits de leurs locuteurs.

Nous nous engageons à modifier la Constitution en vue d’une reconnaissance pleine et entière des langues de France, elles appartiennent au patrimoine culturel. L’universalisme et la laïcité doivent être le rejet de toute barrière entre les citoyen-ne-s.

 

2) en ratifiant la Charte des langues régionales ou minoritaires du Conseil de l'Europe, référence démocratique commune à l'ensemble des pays européens,

Nous nous positionnons clairement pour une ratification par la France de la Charte des langues régionales ou minoritaires du Conseil de l'Europe, signée par 25 Etats européens.

 

3) en mettant en place une loi cadre permettant d'adopter, pour chaque langue territoriale et donc pour l’occitan, les dispositions légales, réglementaires et conventionnelles adaptées, pouvant aller jusqu'à la co-officialité, en concertation avec les collectivités territoriales et les organismes de la société civile, pour assurer la pérennité et le développement des langues régionales ou territoriales.

 

Nous sommes en faveur d’une loi-cadre permettant d’assurer la pérennité et le développement des langues régionales. En effet, les langues et cultures régionales et minoritaires, tout comme celles issues des immigrations, enrichissent le patrimoine commun. Elles ne relèvent pas de la seule sphère « privée » ; elles doivent pouvoir trouver leur pleine expression et leur possibilité de développement dans l’espace public, en particulier au sein des services publics de radio-télévision et de l’éducation. Les carences d’un système centralisateur et normalisateur ont amené des milliers de personnes à créer des écoles associatives. Celles-ci se revendiquent de la laïcité et mettent en œuvre une pédagogie qui a fait ses preuves (pédagogie par immersion). Nous sommes favorables, à leur intégration dans un service public démocratisé respectant leurs novations pédagogiques.

Tag(s) : #Législatives 2012

Partager cet article

Repost 0