Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Réponse à « Pain et Liberté »

Nous vous (http://www.ritimo.org/C/P&L_84.html) remercions de votre questionnaire adressé aux candidat-e-s aux élections législatives de la Drôme et de l’Ardèche concernant la lutte souvent occultée du peuple sahraoui.

Que nous soyons élu-e-s ou pas, vous pourrez compter sur notre soutien et notre participation aux actions visant à porter un appui à la lutte d’un peuple pour son indépendance.  En ce sens nous participerions sans aucune hésitation à un groupe d’étude sur la question du Sahara occidental à l’assemblée nationale. De même que nous ferons en sorte de  «prolonger au niveau national votre action en justice et de solidarité ».

Vous pouvez compter sur votre action pour que notre pays ne mette plus son véto à l’extension du rôle de la mission des Nations Unies (Minurso) au contrôle du respect des Droits de l’Homme en territoire Sahraoui occupé et pour qu’une enquête internationale objective puisse se dérouler concernant la répression exercée par le Maroc notamment en octobre 2010.

Veuillez trouver ci-joint le texte dont le NPA et les Alternatifs sont signataires au niveau national et que le MOC (Mouvement des Objecteurs de Croissance) Drôme Ardèche soutient également.

Pour A Gauche Toute (http://www.agauchetoute07-26.eu/)

Les candidat-e-s des 7 circonscriptions de la Drôme et de l’Ardèche

————

En 1975, l’Espagne alors puissance coloniale s’est retirée du Sahara Occidental, le conflit a dans un premier temps opposé la Mauritanie et le peuple Sahraouis,  puis le Maroc l’a immédiatement envahi et annexé contre l’avis de sa population : (par le nord comme par le sud le territoire sahraoui a été menacé ; l’Algérie dans ce jeu-là intervenant plus contre le Maroc que pour le front Polisario..). Ont suivi quinze ans de guerre entre le Maroc et le Front Polisario représentant du peuple sahraoui, avant qu’en 1991 l’ONU n’obtienne un cessez-le-feu avec la promesse d’un référendum d’autodétermination. Depuis lors, le régime marocain bloque le processus, organise le pillage des ressources et réprime la population sahraouie. Le NPA et les Alternatifs se sont associés à l’appel unitaire ci-dessous, dénonçant la complicité de Sarkozy avec la dictature marocaine.

Solidarité avec le peuple sahraoui
Assez de répression !
Autodétermination !

L’assaut criminel des forces policières et militaires marocaines, le 8 novembre, contre le camp de Gdeim Izik abritant plus de 20 000 Sahraouis a été suivi par une violente répression des manifestations pacifiques de solidarité dans les villes sahraouies. Alors que les familles sahraouies enterrent leurs martyrs dans la douleur et la dignité, le déchaînement de violence des forces d’occupation se poursuit. Les maisons sahraouies sont perquisitionnées et détruites, des centaines de Sahraouis sont arrêtés, tabassés et torturés. Le bilan s’alourdit de jour en jour : des blessés meurent faute de soins, de nouveaux cadavres sont retrouvés et on compte des centaines de disparus. Plus de 400 militants sahraouis sont détenus sans contact avec leurs familles ; huit d’entre eux, dont Ennaâma Asfari, coprésident du Corelso, ont été déférés devant un tribunal militaire.
Pour ne pas avoir de témoins de ses exactions, le Maroc filtre toujours l’accès des journalistes et observateurs internationaux au Sahara occidental. Il donne des informations mensongères et poursuit une intense campagne de propagande dans les médias pour dénaturer la lutte du peuple sahraoui. Il a reçu le soutien du gouvernement français qui a empêché le Conseil de sécurité de l’ONU, réuni le
17 novembre, d’envoyer une mission d’enquête internationale sur place.
Face à la poursuite de la répression dans les territoires occupés, il faut renforcer la mobilisation internationale. Après le succès des manifestations du 10 novembre devant l’ambassade du Maroc, du 13 novembre au Châtelet et du 20 novembre place du Trocadéro à Paris, nous appelons à intervenir auprès des élus, à signer la pétition en ligne1 et à participer aux actions qui seront mises en œuvre : manifestations, rassemblements, délégations, pétitions… pour dénoncer la position du gouvernement français complice du Maroc et exiger :

  • l’arrêt de la répression et le respect des droits de l’homme dans les territoires sah­raouis occupés ;
  • la libération de tous les prisonniers politiques sahraouis ;
  • le libre accès des journalistes et observateurs internationaux ;
  • l’envoi d’une mission internationale d’enquête et de surveillance des droits de l’homme au Sahara occidental ;
  • l’organisation rapide du référendum d’autodétermination.

Signataires  : Acca, Afaspa, Afapredesa, Apso, Arac, Asei, Association des amis de la RASD, Association des Sahraouis en France, CLSPS, Corelso, Droit solidarité, FTCR, Mouvement de la paix, Mrap, Plateforme de solidarité avec le peuple du Sahara occidental, Survie.
Avec le soutien de : Fase, Les Alternatifs, Les Verts, NPA, PCF, CGT, Union syndicale Solidaires.

Tag(s) : #Législatives 2012

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :