Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

bandeau1.jpg

Richard Neuville, candidat « A gauche toute ! osons l’utopie » sur la 3e circonscription de l’Ardèche, présenté par les Alternatifs, le Mouvement des objecteurs de croissance (MOC) et le nouveau parti anticapitaliste (NPA) a répondu au Mouvement de la Paix Ardèche.

 

En préalable aux réponses, je voudrais préciser d’où je parle et mon engagement ancien pour la paix. En 1975, alors lycéen, sur les conseils d’un professeur d’histoire, je réalisai un exposé sur le Traité de Vladivostok, relatif à la limitation des armes stratégiques SALT II, qui allait me sensibiliser durablement à la question de la paix. Au début des années 80, je participai à de nombreuses mobilisations du Mouvement de la paix contre l’installation des fusées Pershing en France et en Allemagne.

En 1986, je participai à la campagne sur le référendum organisé dans l’Etat espagnol sur le maintien ou non de ce pays dans l’OTAN. Depuis, je me suis opposé chaque fois contre les interventions de cette institution militaire, que ce soit au Kosovo, en Macédoine, en Afghanistan, etc. ou en Lybie tout récemment. Je me suis opposé aux deux guerres en Irak et j’ai participé activement à la création du collectif et aux mobilisations (rassemblements tous les vendredis soir de novembre 2002 et 2003) contre la guerre en Irak à Aubenas.

En tant qu’animateur de la commission internationale des Alternatifs, j’ai donné la signature de cette organisation en mars 2011 à l’appel unitaire « Lybie : non à l’engrenage militaire » initié par votre mouvement, il va de soi que j’avais milité dans ce sens à titre personnel, et précédemment donné l’accord pour la participation au collectif OTAN-Afghanistan en 2009. Enfin, en tant que militant altermondialiste, j’ai participé à de nombreux forums sociaux européens et mondiaux, dans lesquels j’ai côtoyé régulièrement des militants du Mouvement de la paix. Par ailleurs, les Alternatifs et le Mouvement de la paix se retrouvent ensemble dans le Collectif national pour une paix juste et durable au Moyen-Orient et, particulièrement pour la Palestine.

 

Elu à L’Assemblée nationale, est que vous voteriez favorablement pour :

 

1/ Que la France vote à l’ONU la « Convention d’élimination des armes nucléaires »

Les candidat-e-s d’ « A Gauche toute » se positionnent pour un abandon pur et simple du nucléaire militaire (cela figure dans l’accord politique entre nos organisations, sur ma profession de foi et des tracts de campagne). En conséquence, nous sommes favorables à la ratification de cette convention, même si nous avons un regard critique sur cette institution qu’il conviendrait de réformer en profondeur de son fonctionnement en attribuant un pouvoir beaucoup plus important à l’Assemblée générale et en remettant en cause le statut de membres permanents et les prérogatives du Conseil de sécurité.

 

2/ Le démantèlement de la force aéroportée nucléaire et l’arrêt de la politique de modernisation de l’arsenal nucléaire

Pour les mêmes raisons, nous sommes pour un démantèlement complet de la force aéroportée nucléaire et de tout l’arsenal nucléaire. Comme pour le nucléaire civil, se pose donc avec une grande acuité la question du démantèlement du matériel, du retraitement des déchets nucléaires et de leur enfouissement ou autres solutions de stockage.  A cet égard, la nomination de Jean-Yves Le Drian, grand défenseur de la base le l’Ile Longue, comme ministre de la Défense ne laisse pas augurer des évolutions probables.

 

3/ La réduction d’au moins 10 % du budget militaire dès 2013

Rien qu’avec la seule suppression du budget de la dissuasion nucléaire, il serait possible théoriquement de baisser le budget militaire de 21 % mais ce serait ne pas tenir compte du coût du démantèlement et du retraitement des déchets, qui sera considérable.

Les suppressions du programme Vigipirate, de la sécurité des grands événements comme les G8 et G20 (complètement disproportionnée), les opérations extérieures dont le coût a été multiplié par 30 entre 2003 et 2011, le rapatriement des forces françaises déployées à l’extérieur, soit 15 000 hommes, la sortie de l’OTAN (La France est la 4e force engagée dans l’OTAN au niveau financier et en effectifs), etc. constituent des postes d’économies prioritaires.

Hors les dépenses du versement des pensions, qui représentent près de 20 % du budget de la défense, il serait possible d’adopter un plan de réduction de 50 % en 5 ans, ce qui permettrait de renforcer les administrations publiques et de reconquérir les services publics aux citoyen-ne-s, tels que l’éducation, la santé, la recherche, les transports, la Poste, les télécommunications, etc. et les développer comme la culture et autres. Dès lors, la réduction d’au moins 10 % du budget militaire en 2013 apparaît comme un objectif minimal.

 

4/ La sortie de la France de l’OTAN et l’organisation d’un débat citoyen dans notre pays sur une nouvelle politique de sécurité sans armes nucléaires

Les candidat-e-s d’ « A gauche toute » se positionnent clairement pour une sortie de la France de l’OTAN, comme précisé plus haut, nous l’avons également inscrit dans notre profession de foi. Celle-ci se veut une force au service de l’impérialisme et de plus en plus le gendarme du monde. Militants pour une réinvention de la démocratie, qui articule la démocratie représentative et la démocratie directe, nous sommes évidemment favorables à l’organisation de débats citoyens dans notre pays mais également pour que les citoyen-ne-s soient directement consulté-e-s et surtout puissent décider du budget de la Défense et des priorités. Les prérogatives constitutionnelles du Président de la République et de l’exécutif doivent être revues. Une nouvelle constitution pourrait décider que notre pays n’interviendra pas dans un pays étranger.

 

En conclusion, il faut mettre fin à la politique dite de « Francafrique » -comme nous le précisons dans notre profession de foi- qui fait et défait les gouvernements en Afrique noire, suspendre les interventions impérialistes visant à une déstabilisation du Proche et Moyen-Orient et entreprendre la reconversion écologique de l’industrie d’armement.

 

Richard Neuville, candidat « A gauche toute ! osons l’utopie »

Le 17 mai 2012

 

Tag(s) : #Législatives 2012

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :