Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

deux ans après le massacre,

une exigence de justice.

 

Nous, les Palestiniens de la Bande de Gaza assiégée, en ce jour du 27 décembre 2010, deux ans après l’attaque génocidaire d’Israël contre nos familles, nos maisons, nos routes, nos usines et nos écoles, disons, assez d’inaction, assez de discussions, assez d’attente – il est maintenant temps de tenir Israël pour responsable de ces crimes incessants contre nous.

 

Le 27 décembre 2008, Israël a lancé un bombardement aveugle de la Bande de Gaza. L’attaque a duré 22 jours, elle a tué 1 417 Palestiniens dont 352 enfants. Pendant 528 interminables heures, les forces de l’occupation israélienne ont lâché leurs F15 fournis par les États-Unis, leurs F16, leurs chars Merkava, du phosphore blanc interdit au plan international, bombardé et envahi la petite enclave côtière qui abrite 1,5 million de Palestiniens. Environ 5300 personnes souffriront de séquelles physiques toute leur vie.

 

Depuis le massacre de Gaza en 2009, les citoyens du monde ont pris la responsabilité de faire pression sur Israël pour qu’il se conforme au droit international par une stratégie éprouvée de boycott, désinvestissement et sanctions (BDS). Comme lors du mouvement mondial de BDS qui a été tellement efficace pour mettre fin au régime d’apartheid sud-africain, nous exhortons les gens de conscience à se joindre à l’appel BDS lancé par plus de 170 organisations palestiniennes en 2005. De même, les opérations civiles créatives comme les navires de Free Gaza, qui ont brisé le siège cinq fois, la Marche de la Liberté à Gaza, la Flottille de la Liberté pour Gaza, et les nombreux convois terrestres doivent continuer à essayer de briser le siège et souligner l’inhumanité qui consiste à maintenir 1,5 million de Gazaouis dans une prison à ciel ouvert.

 

 Le monde sait maintenant, bien que deux ans soient passés, que pour les Palestiniens, rien n’a changé. Le Rapport Goldstone est venu et s’en est allé. En dépit de sa longue liste d’infractions au droit international, de "crimes de guerre" israéliens et de "possibles crimes contre l’humanité", bien que l’Union Européenne, les Nations Unies, la Croix Rouge et toutes les principales organisations pour les droits de l’homme aient appelé à mettre fin à ce siège illégal et médiéval, il continue sans relâche. Le 11 novembre 2010, John Ging, chef de l’UNRWA, a expliqué, « Il n’y a eu aucun changement significatif pour la population sur le terrain ici à propos de la dépendance à l’aide, de la reconstruction et de l’économie… L’assouplissement, tel qu’il a été décrit, n’a été rien d’autre qu’un assouplissement politique de la pression sur Israël et sur l’Egypte ».

Nous posons la question : quand les pays du monde agiront-ils en accord avec le principe premier d’égalité de traitement des peuples, quelles que soient leur origine, leur ethnicité ou leur couleur, est-ce si saugrenu qu’un enfant palestinien mérite les mêmes droits que n’importe quel autre être humain ?

 

Nous appelons donc la communauté internationale à prendre ses responsabilités pour protéger le peuple palestinien contre l’odieuse agression d’Israël.
Nous appelons également tous les groupes de solidarité avec la Palestine et toutes les organisations de la société civile internationale à exiger :
- la fin du siège imposé au peuple palestinien en Cisjordanie et dans la Bande de Gaza à cause de l’exercice de leur choix démocratique,
- la protection des vies et biens civils, comme stipulé dans le droit humanitaire international et les droits de l’homme internationaux comme la quatrième Convention de Genève,
- la libération immédiate de tous les prisonniers politiques,
- que les réfugiés palestiniens dans la Bande de Gaza reçoivent immédiatement un soutien financier et matériel pour faire face aux immenses difficultés qu’ils éprouvent,
-  la fin de l’occupation, de l’apartheid et autres crimes de guerre,
- les réparations immédiates et compensations pour toutes les destructions perpétrées par les forces israéliennes d’occupation dans la Bande de Gaza.

Participez à la campagne BDS, rejoignez les nombreux syndicats
internationaux, universités, supermarchés, artistes et écrivains qui
refusent de collaborer  avec « Israël - Apartheid ». Exprimez-vous pour
la Palestine, pour Gaza, et surtout,
AGISSEZ. Maintenant.
Depuis Gaza assiégée, Palestine : extraits Appel 29/12/10 :
http://www.protection-palestine.org

Pour soutenir la campagne
« Un Bateau français pour Gaza »
- Chèque à libeller à « MRAP - un bateau pour Gaza France »
et à adresser au MRAP, 43 boulevard Magenta, 75010 Paris
effectuer un don par virement :
DOMICILIATION : CREDIT COOP GARE DE L'EST
CODE BANQUE : 42559  -  CODE GUICHET : 00003

N° COMPTE 41020017913  -  CLE 71

Les dons sont déductibles de vos impôts à hauteur de 60%

 

   Collectif Solidarité Palestine Ardèche méridionale (auquel adhère Les Alternatifs 07)

Tag(s) : #Palestine

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :