Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

logo-copie-1Attac France lance une campagne contre l’adoption au Parlement européen de la nouvelle «gouvernance économique» de l’Union européenne, dont les dispositifs sont au cœur du « Pacte pour l’euro ». Les députés européens devront se prononcer début juin sur les propositions de la Commission européenne et des gouvernements. Or ces propositions sont dangereuses à plusieurs titres.
 
Elles obligeront en effet les gouvernements européens à se lancer dans une surenchère de mesures d’austérité pour satisfaire l'industrie financière, et ainsi accélérer la destruction de la protection sociale, des services publics, des retraites… et elles accorderont à la Commission européenne des pouvoirs considérables pour surveiller et sanctionner les États, sans réel contrôle démocratique (notamment des Parlements européen et nationaux).
 
Attac se mobilise contre l’adoption de cette « gouvernance économique » néolibérale :
 
- Avec le réseau des Attac d’Europe, une pétition européenne a été mise en place afin d’appeler les députés européens à refuser les dispositions inacceptables de gouvernance économique. Les résultats de la pétition européenne seront présentés aux formations politiques européennes en amont du vote au Parlement européen, le 6 juin. Une délégation composée de représentants d’Attac, d’organisations partenaires, y compris européennes, se rendra à Strasbourg au Parlement européen afin d’interpeller les députés européens.
***
Pétition européenne (à faire circuler le plus largement possible !) : Non à l'attaque contre la démocratie et les droits sociaux en Europe!
 
La crise financière a provoqué l'envolée des dettes publiques. Au lieu d'envoyer la facture à l'industrie bancaire et financière, les gouvernements et la Commission européenne veulent faire payer les peuples. La crise de l'Euro est devenue un prétexte pour mettre en place une «gouvernance économique» ultralibérale qui imposera des politiques d'austérité pendant des années. La Commission européenne aura de nouveaux pouvoirs pour imposer de lourdes sanctions financières aux gouvernements qui appliqueraient trop timidement ces mesures.
 
Il existe pourtant des alternatives à ces politiques d'austérité, qui fassent payer la finance et non les peuples : à commencer par  l'introduction d'une taxe sur les transactions financières, une régulation drastique des marchés financiers et une restructuration des dettes publiques illégitimes.
 
Le parlement européen se prononcera le 8 juin sur les propositions législatives de gouvernance économique, en lien avec le Pacte pour l'euro. Dans cette perspective, le réseau des Attac d'Europe, et le Corporate Europe Observatory lancent une initiative d'interpellation à destination des députés européens... Il est encore temps de dire non!
 
Passez à l'action ! Et signez la pétition européenne contre cette «gouvernance économique» antisociale et antidémocratique, sur le site de la plateforme européenne ou grâce au formulaire ci-dessous. Les résultats de la pétition européenne seront présentés aux formations politiques européennes au moment du vote au Parlement européen début juin.
Tag(s) : #Europe

Partager cet article

Repost 0