Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

logo-200512 120

RESF Ardèche 

 

Le 19 mars, nous vous annoncions une bonne nouvelle avec la décision du Tribunal administratif de Lyon qui ordonnait au Préfet de l’Ardèche de suspendre sa décision de remettre la famille aux autorités polonaises et qui l’enjoignait de procéder au réexamen des demandes d'admission sur le territoire au titre de l'asile de M. Levan Tchulukhadze, de Mme Nino Tchulukhadze et de Mme Lali Gogiaschvili dans le délai de quinze jours à compter de la notification de la présente ordonnance .

Depuis, RESF est resté vigilant et mobilisé !

 

Le jeudi 28 mars, la Préfecture, invoquant un bail qui arriverait à échéance, demande à la famille de quitter ce logement au vendredi 29 mars. Dans son immense générosité, elle informe la famille que des places en centre d’hébergement ont été réservées pour accueillir la famille, et qu’elle peut se rendre le 29 mars : Madame Tchulukhadze et ses trois enfants au CHRS « L’Eau Vive » à Payzac ;  Monsieur Tchulukhadze Levan et Madame Gogiashvili Lali au Centre d’hébergement Solidarité Annonay Etape Collecif 31.  Payzac-Annonay, c’est 154 km de distance  et 2h30 en voiture !  Une  proposition de relogement inacceptable !

A l’appel de RESF, plus de 50 personnes se sont rassemblées ce mercredi 3 avril à Privas, devant la Préfecture, pour demander à M. le Préfet de l’Ardèche de déroger aux dispositions Dublin 2 et d’autoriser la famille à déposer une demande d'asile auprès de l'OFPRA, ici en France.

 

Ce vendredi 5 avril 2013, M. le Préfet de l’Ardèche poursuit son acharnement contre cette famille, en signant un arrêté de remise de la famille aux autorités polonaises, dans le cadre des dispositions Dublin 2. Nous regrettons l’attitude de M. le Préfet qui, faisant fi de l’injonction du Tribunal administratif de Lyon, n’a procédé  à aucun réexamen de la situation ; au contraire, il persiste et signe avec cet arrêté de reconduite en Pologne. 

La famille a décidé de faire appel de cette décision ; elle a deux mois pour  déposer un recours devant le Tribunal Administratif de Lyon. 

RESF attend de M. le Préfet de l’Ardèche sa décision de dérogation aux dispositions Dublin 2 et son accord pour que la famille dépose sa demande d'asile auprès de l'OFPRA ici en France.      

 

RESF appelle à une grande mobilisation départementale

à Privas devant la Préfecture  de l’Ardèche

Mercredi 17 avril 2013 à partir de 17h30. 

 

A travers votre soutien à cette famille, vous apporterez votre  soutien à la cause de tous les sans-papiers qui ont besoin de notre solidarité, plus que jamais !

Evitons une tragédie : faites part de votre indignation (pas de texte ni propos insultants) auprès du préfet de l’Ardèche, des élus députés et parlementaires. Ainsi, merci de faxer et mailer sans modération et de consacrer quelques minutes de votre temps pour que Levan, Nino, Lali, Elène, Tamar et Nikolos puissent restés et grandir chez nous.

Adressez une copie de vos messages à resfardeche@gmail.com

pref-cabinet@ardeche.gouv.fr
prefet@ardeche.gouv.fr
dominique.lacroix@ardeche.gouv.fr
secretaire-general@ardeche.gouv.fr
denis.mauvais@ardeche.gouv.fr
pref-courrier@ardeche.gouv.fr
prefecture@ardeche.gouv.fr
pref-directeur-cabinet@ardeche.gouv.fr
stephane.beroud@ardeche.gouv.fr
pref-etranger@ardeche.gouv.fr
pref-communication@ardeche.gouv.fr

 Le fax public de la Préfecture de l’Ardèche 04 75 64 03 39

 

 

Tag(s) : #Immigration - Libertés

Partager cet article

Repost 0