Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

arton547Commission Internationale des Alternatifs

 Le 21 décembre 2011

 

Les Alternatifs se réjouissent de la libération de Salah Hamouri, étudiant franco-palestinien, victime sept ans durant de la justice militaire israélienne dont l’arbitraire n’est plus à démontrer, qui maintient en prison des milliers de palestiniens dont la plupart n’ont même pas droit à un jugement, mais sont détenus par simple décision administrative reconduite tous les six mois.


Salah lui a été condamné à sept ans d’emprisonnement pour avoir eu "l’intention de commettre un délit". Quelle justice pour un pays qui se prétend démocratique !
 

Une délégation des Alternatifs avait rencontré à Ramallah en juillet 2009 les parents de Salah qui nous avaient expliqué comment tenter d’obtenir sa libération au terme des remises de peine consenties normalement. En vain : Salah a fait toute sa peine et même près d’un mois de plus ! L’État français ne lui a pas apporté toute la protection qu’il doit accorder à un compatriote à l’étranger. Ses parents n’ont jamais été reçus par le Président de la République comme l’ont été ceux de Gilad Shalit. Ils ont eu juste le droit d’échanger quelques mots avec un ministre dans un couloir ! Quelle honte !

 

Aujourd’hui Salah Hamouri n’a rien perdu de sa détermination à obtenir la reconnaissance d’un état palestinien. Ses convictions, telles qu’ils les a affirmées en sortant de prison, ont été renforcées par sa captivité et les conditions inhumaines de sa détention.

Certains voudraient lancer un anathème contre lui. Nous ne pouvons que dénoncer les propos haineux et calomnieux qu’a en particulier repris sans vérification le Président du CRIF à son propos.

 

Avec son comité de soutien nous en appelons donc aux autorités françaises car ces campagnes de haine sont dangereuses. Elles peuvent attenter gravement à l’intégrité de Salah et de sa famille. Nous leur demandons formellement de prendre toutes les mesures qui s’imposent en pareilles circonstances. Nous demandons aussi solennellement à Richard Prasquier de démentir immédiatement et en personne les propos qu’il a repris à son compte et de s’excuser, sous peine d’encourir les rigueurs de la loi qui sont particulièrement nettes et fermes en matière d’incitation.

 

Salah est libéré mais ce n’est pas du goût de tous. Contre ces fauteurs de haine et de troubles, sinon plus, restons unis et vigilants. Le combat pour la vérité est de même nature que celui pour la liberté. C’est le combat pour la vie.

 

Les Alternatifs

le 21 décembre 2011

Tag(s) : #Palestine

Partager cet article

Repost 0