Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

arton302-b5541

 

Les Alternatifs dénoncent sans ambiguïté les tueries perpétrées par l'armée libyenne et les mercenaires à la solde du pouvoir de Kadhafi. Ils expriment toute leur solidarité avec le peuple libyen en lutte pour se libérer de ce régime ignoble. Le premier objectif est un cessez-le-feu multilatéral et immédiat impliquant l'arrêt des bombardements, la fin des opérations militaires de Kadhafi contre les insurgés, le retrait des forces militaires et des mercenaires de Kadhafi des villes libyennes afin de permettre la libre expression de la population.

L'intervention militaire, décidée par le Conseil de sécurité de l'ONU est mise en oeuvre aujourd'hui par l'OTAN, bars armé de l'impérialisme. Elle est menée au nom de la protection du peuple libyen mais elle est conduite par :
- des États occidentaux impérialistes qui, hier, soutenaient le dictateur libyen et lui vendaient des armes (armes utilisées aujourd'hui pour la répression du soulèvement), et dont le but premier est la défense de leurs intérêts énergétiques et économiques ; le cynisme du gouvernement français, qui prétend aider les insurgés libyens alors qu'il ne s'agit que de redorer l'image du président dans la perspectives des prochaines échéances électorales, est particulièrement écœurant ;
- des États arabes réactionnaires et répressifs pour la plupart, à l'opposé des aspirations à l'émancipation qu'exprime l'actuel "printemps arabe".

 

Les Alternatifs regrettent que, avant que ne soient votées les Résolutions 1970 et 1973 par le Conseil de Sécurité de l'ONU, toutes les possibilités de solutions de la crise

 Libyenne par les voies diplomatiques, comme la proposition de médiation des Etats d'Amérique Latine conduite par Lula, n'aient pas été menées à terme.


Les Alternatifs s'interrogent également sur l'indignation sélective dont font preuve le gouvernement français et ses homologues occidentaux :
- Pourquoi ne sont-ils pas intervenus pour empêcher le massacre des femmes et des enfants palestiniens de Gaza ?
- Pourquoi ne dénoncent-ils pas l'intervention des troupes saoudiennes contre la révolte de la population de Barhein ?

Le peuple libyen doit rester l'acteur de sa libération sur son territoire et les États ne peuvent agir que sous le contrôle de l'Assemblée générale de l'ONU et non du Conseil de Sécurité.

Les Alternatifs réaffirment toute leur solidarité avec les révolutions tunisienne, égyptienne et libyenne, ainsi qu'avec les autres soulèvements dans le monde arabe (en particulier Yémen, Bahrein, Jordanie et Syrie).
Les Alternatifs condamnent les tentations hégémoniques des puissances occidentales visant à contrôler les révolutions arabes et réprouvent d'avance toute tentative d'occupation de la Libye.
Ils réaffirment l'urgence, comme le prévoient de multiples résolutions de l'ONU,de la reconnaissance d'un État palestinien dans les frontières de 1967.


Résolution votée par la coordination générale des Alternatifs des 9 et 10 avril

Tag(s) : #International

Partager cet article

Repost 0