Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Collectif 26/07 de Solidarité avec les Sans Papiers et les Sans Droits

Mobilisation pour la venue du Ministre de l’Intérieur Manuel Valls jeudi 4 juillet à 18h au Teil, Place Paul Avon, devant la salle des fêtes

Avec l’élection de François Hollande en mai 2012, nous espérions que le sort des migrants et des demandeurs d’asile serait fondamentalement modifié.

Nous voulions croire que les lois injustes promulguées du temps des présidences Chirac et Sarkozy seraient abrogées.

Nous avions l’illusion de penser qu’un gouvernement de gauche reconsidèrerait le cadre d’accueil des ressortissants étrangers dans une optique plus humaine et plus solidaire.

Quelle déception…

Le Code d’entrée et de séjour des étrangers et des demandeurs du droit d’asile (CESEDA) est toujours le même. Les titres de séjour d’un an renouvelable, délivrés au compte-goutte, restent la norme.

Le droit d’asile devient chaque jour plus restreint.

Les lois et la politique d’immigration actuelles, ce sont :

1. Un système administratif qui transforme la demande de papiers en un parcours d’obstacles absurde et éprouvant à l’issue trop souvent arbitraire

2. Des personnes « retenues » en centre de rétention administrative sans chef d’inculpation ni jugement

3. Des milliers de migrant-e-s précarisé-e-s, sans logement, sans revenu et sans autorisation de travail

4. Des personnes contraintes de se loger dans des bidonvilles ou des squats insalubres ; vivant de la charité d’associations humanitaires ou de particuliers

5. Des Roms évacués de place en place, pénalisés par des mesures restrictives d’accès à l’emploi, marginalisés dans toute l’Europe bien qu’ils en soient citoyens

6. Des hommes et des femmes, des enfants en bas âge et des mineurs isolés qui vivent dans la peur de l’expulsion et de l’arbitraire des décisions

Cette politique crée une population clandestine, contrainte de se cacher :

Elle favorise le travail au noir, les salaires indignes et l’exploitation puisque cette population n’a pas la possibilité de faire valoir ses droits

Elle alimente une xénophobie qui gangrène toute la société et renforce l’influence de courants politiques d’extrême-droite

À l’initiative du Collectif 26/07 de Solidarité avec les Sans Papiers et les Sans Droits et à l’occasion de la venue en Drôme-Ardèche de Manuel Valls, ministre de l’Intérieur, les associations signataires, demandent :

· L’égalité des droits pour tous et toutes

· L’abrogation du CESEDA

· La régularisation de tous les étrangers présents sur le territoire

· Le rétablissement d’un véritable droit d’asile

· La fermeture des centres de rétention

Tag(s) : #Mobilisations et actions

Partager cet article

Repost 0