Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Congrès des Alternatifs : Questions internationales

Congrès 2013 des Alternatifs

Résolution adoptée le 11 novembre 2013

La crise du capitalisme atteint une ampleur sans précédent et s’étend au monde entier, la riposte à cette crise ne peut se limiter aux dimensions nationale ou européenne, elle doit être internationale.

Cette riposte passe-t-elle par la création d’une nouvelle organisation internationale ? La réponse à cette question nous paraît aujourd’hui prématurée, d’autant plus que les précédentes Internationales ont montré leurs limites et que la dernière tentative en 2009 avec la création d’une Ve Internationale proposée par Chávez ne s’est pas concrétisée.

Depuis une quinzaine d’années, le mouvement altermondialiste, pluriel dans sa composition et innovant dans son fonctionnement, a profondément bousculé cette conception d’organisation. Plus récemment, l’émergence de mouvements de révolte citoyens à travers le monde, fonctionnant en réseaux et contestant la représentation, la corruption politique et l’arrogance des élites, a également renouvelé le répertoire d’actions. Enfin, les révolutions arabes, sans dénier parfois le rôle des mouvements sociaux classiques, se sont également appuyées sur des mobilisations citoyennes de masse.

A la lumière de ces évolutions, la multiplication des contacts internationaux et la constitution de réseaux sont indispensables, aussi bien par des rencontres bi- ou multilatérales que lors d’initiatives internationales, tels que les forums sociaux.

La tentative de constitution du réseau Red and Green Alternative (RAGA) a permis d’appréhender la difficulté et d’évaluer les moyens nécessaires pour organiser des rencontres internationales. Néanmoins, il importe de persévérer dans des formes à définir. Parallèlement, les Alternatifs doivent poursuivre les relations avec des formes plus classiques de regroupement structurés en maintenant et développant des relations avec le Parti de la gauche européenne (PGE) ou avec la IVe Internationale.

Lors de leur congrès, les Alternatifs décident d’approfondir leur réflexion sur la structuration des ripostes internationales à la crise du capitalisme mondialisé, aussi bien à l’intérieur de l’organisation qu’en relation avec les partenaires du regroupement Ensemble.

Ils réaffirment leur engagement plein et entier au sein du mouvement altermondialiste à travers une participation active aux principaux rendez-vous internationaux.

Ils privilégieront le suivi :

  • des mouvements de révolte citoyens, étudiants, etc. ;
  • de la poursuite des processus révolutionnaires dans les pays arabes ;
  • les résistances des peuples et des citoyen-ne-s du monde aux accaparements des terres arables, au pillage des ressources naturelles par les multinationales, les fonds spéculatifs ou par certains Etats, à la Françafrique ;
  • des processus de transformation sociale engagés en Amérique afro-indienne-latine et les luttes écologiques qui s’y développent ;
  • des mouvements sociaux et écologiques en Europe ;
  • des mouvements de libération, en particulier celui du peuple palestinien.

Les Alternatifs et Alternativa roja y verde (Etat espagnol) relanceront le processus RAGA, notamment en développant les contacts internationaux et en initiant des rencontres : européenne, Euro-Amérique latine dans le but d’échanger et de confronter des pratiques militantes et le cas-échéant de mener des campagnes communes ou de solidarité.

Ils répondront favorablement aux invitations du Parti de la gauche européenne (PGE) et de la IVe Internationale, et débattront également d’un statut d’observateur auprès du PGE.

Tag(s) : #Résolutions des Alternatifs, #International

Partager cet article

Repost 0