Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Pour une alternative écologiste et anticapitaliste en Ardèche"

Réponse à l'interpellation des candidat-e-s aux élections cantonales par le 

Collectif ardéchois de défense et de développement des services publics,

Extrait :

"Pour donner suite à votre courrier du 7 mars 2011, nous vous adressons nos réponses que vous connaissez pour l’essentiel compte tenu de notre investissement au sein du Collectif depuis son élargissement aux organisations politiques en 2002. Nous rappelons que les Alternatifs et le Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) ont participé aux Etats généraux du service public en Ardèche en novembre dernier et au niveau national à Orly en janvier. Ils étaient également présents à la dernière AG de Convergences services publics début 2011. Enfin, ils ont participé activement à la campagne pour une gestion publique de l’Espace de restitution de la grotte Chauvet.

Dans le cadre de notre campagne commune « Pour une alternative écologiste et anticapitaliste en Ardèche », nos professions de foi et nos tracts accordent une grande place au développement des services publics dans notre département. Thème essentiel pour nous que nous développons particulièrement dans nos réunions publiques.

Nous nous prononçons pour un développement des services publics partout et notamment pour :

-         la création d’une régie publique des transports départementaux ;

-         la gratuité des transports collectifs ;

-         Une gestion publique de l’eau, de l’assainissement et de la production d’énergie ;

-         L’instauration d’une régie publique pour la gestion de l’Espace de Restitution de la Grotte Chauvet et du train touristique le Mastrou ;

-         Le refus de subventionner l’enseignement privé avec des fonds publics.

Nous nous opposons à la Directive Services ex-Bolkenstein de l’Union européenne et nous défendrons le retour au service public socialisé et décentralisé des biens communs.

Pour nous, le service public est notre richesse ! »

Sur la question du gaz de schiste, nos organisations sont membres du collectif 07 « Stop au gaz de schiste » et étaient présentes le 26 février à Villeneuve de Berg avec un stand commun. Lors de cette mobilisation, nous avons distribué un tract pour préciser notre position. Les Alternatifs et le NPA se prononcent  pour :

- la création d'un véritable service public national de la production et des économies d'énergie, affranchi des lobbys de l'atome et des hydrocarbures ;

- un plan de transition énergétique ambitieux donnant la priorité absolue aux économies d'énergie incluant un programme d'aide des particuliers à la rénovation thermique des bâtiments, incluant la mise en disposition de matériaux sains et simples à mettre en œuvre ;

- une réduction importante des transports par route, passant aussi par un réaménagement de l'urbanisme, une relocalisation et une décentralisation des activités, et une reconversion accompagnée de l'industrie automobile vers des secteurs écologiquement et socialement plus vertueux.

Concernant la réforme des collectivités territoriales, nous considérons qu’il s’agit d’une régression démocratique d’ampleur qui va éloigner les citoyen-ne-s de la prise de décision, en réduisant le nombre d’élu-e-s (39 % au niveau national et de plus de 50 % dans le département). Nous dénonçons la fusion des communes et de communautés de communes qui sera plus ou moins imposée par l’Etat  dans le cadre du schéma départemental de coopération intercommunale (SDCi) qui sera bouclé le 31 décembre 2011; nous dénonçons le nouveau statut de conseiller territorial qui va renforcer la professionnalisation de la politique ; nous dénonçons la remise en cause du scrutin proportionnel pour l’assemblée régionale et que nous aurions voulu étendu à l’ensemble des élections. Nous nous opposons également à la fusion des départements, etc.

S’agissant des difficultés financières des départements, elles sont effectivement liées au fait que l’Etat ne compense pas intégralement les budgets des compétences transférées, ce que nous dénonçons bien évidemment. Ces budgets doivent évoluer car ils ne peuvent pas rester en euros constants à compter de la date de transferts, il faut exiger de l’Etat que ceux-ci soient revalorisés. D’autant plus que les départements ne sont pas responsables de la crise financière, sociale et économique, mais que par contre, ils doivent en gérer les conséquences puisque l’action sociale est la principale compétence du Conseil général (+ de 50 % du budget dans le département de l’Ardèche)

Nous tenons cependant à préciser que l’endettement des départements et autres collectivités territoriales s’expliquent également par le recours à des emprunts toxiques, ceux-ci pouvant représenter jusqu’à 95 % des emprunts consentis. Il est donc permis de s’interroger sur le mode de gestion des CT. Il est indispensable de rétablir la taxe professionnelle et d’engager une réforme sur les recettes du département et autre CT. 

Enfin, nos organisations et nous-mêmes avons été pleinement engagés dans la campagne contre le TCE et continuons à dénoncer les orientations libérales de l’Union européenne, et notamment le Traité de Lisbonne. Nous participons activement au mouvement altermondialiste, aux forums sociaux européens et aux mobilisations sociales européennes pour dénoncer ces orientations et rechercher des alternatives pour une Europe sociale, solidaire et écologique. En tant que militants autogestionnaires et anticapitalistes, nous dénonçons le déni de démocratie et le fonctionnement des institutions européennes et particulièrement, le pouvoir technocratique de la Commission."

Alain Joffre, Daniel Romet et Richard Neuville 

Candidats respectivement aux Vans, à Joyeuse et à Valgorge

Tag(s) : #Services publics

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :